Réponse de la Deutsche Bahn – Antwort der Deutschen Bahn

Reponse DB Page 1 Reponse DB Page 2 Reponse DB Enveloppe

Traduction francaise :

Note: La traduction n’engage pas l’expéditeur du courrier. Traduction sous toutes réserves.

10 Novembre 2014

Madame,

Merci pour votre lettre détaillée du 26 octobre 2014 pour Monsieur Grube. Il nous a été demandé de vous répondre.

Vous décrivez de façon très compréhensible comment vous êtes personnellement touchée par la suppression de la ligne Paris-Berlin. Nous comprenons votre contrariété et nous comprenons également que vous ayez un regard critique sur les adaptations de la circulation des trains de nuit lors de la nouvelle grille horaire.

Le trafic des trains de nuit connaît des déficits depuis des années et le nombre des passagers est continuellement en baisse. Dans cette branche d’activité, il y a face à des coûts d’exploitation des revenus bas et stagnants, et il y a des pertes annuelles de plus de 10 millions d’euros.

La demande a baissé de 30 pour-cent les dix dernières années. L’équilibre économique n’est plus possible dans l’état actuel. Beaucoup de voitures arrivent bientôt en fin de vie. De nouveaux investissements ne peuvent plus être réalisés compte-tenu des bénéfices.

A partir de 2016, notre but est de mettre en place un modèle de train de nuit pour l’avenir sur une base réduite de chiffre d’affaires et de frais. Une des conditions préalables pour ce faire est un réseau de nuit qui fonctionne de façon rentable. Avec la suppression des trois connexions les plus déficitaires – dont le train de nuit Paris-Berlin que vous préfériez – à partir de la grille d’horaire d’hiver 2014/2015, nous pouvons éviter des pertes supplémentaires pour l’ensemble du secteur à hauteur de plus de 10 millions.

La majorité des autres liaisons sera conservée. Les voitures alors libérées augmenteront la disponibilité sur les liaisons restantes. Ce faisant, nous voulons concentrer l’offre du train de nuit sur des réseaux plus sollicités et maîtrisables pour l’entreprise, pour en conséquence créer de nouvelles structures pour un train de nuit qui aura du succès à long terme.

Les réductions ne sont pas le début de la fin mais un pas essentiel et indispensable pour maintenir l’ensemble des affaires. Pendant que dans le passé, d’autres entreprises nationales se sont progressivement retirées du secteur des trains de nuit, la Deutsche Bahn souhaite toujours maintenir cette branche pour continuer à offrir à ses clients des offres sur le marché de nuit.

Nous vous demandons donc de comprendre que notre engagement global – et ceci compte-tenu aussi des mesures de renouvellement et de remise en état que nous sommes en train de faire et qui provoquent des dépenses importantes – est fait dans des conditions qui s’inscrivent dans un cadre économique limité.

Madame, nous vous remercions pour vos paroles franches et nous vous souhaitons de bons voyages dans le futur.

Cordialement,

p.o. Florian Bressler,
adjoint-directeur „Zentraler Kundendialog“ (fr. Service central pour les clients)

p.o. Uwe Kupper,
Zentraler Kundendialog

Laisser un commentaire