Réponse de M. Arthur Auernhammer, Député CSU au Bundestag – Abgeordneter für die CSU im Bundestag

Reponse Arthur Auernhammer Page 1Reponse Arthur Auernhammer Page 2


Réponse de M. Arthur Aurnhammer, Député CSU au Bundestag, président-adjoint de la commission pour l’Environnement, la Préservation de la Nature, la Construction et la Sécurité des Réacteurs

Traduction française :

Note: La traduction n’engage pas l’expéditeur du courrier. Traduction sous toutes réserves.

Berlin, 15.12.2014

Madame,
Monsieur,

J’ai bien reçu votre message du 28 novembre de cette année et je l’ai lu avec intérêt. Lors d’une discussion avec la Deutsche Bahn en lien avec votre demande, les informations suivantes m’ont été mises à disposition. Je les vous transmets donc avec plaisir.

Ces dernières années, la Deutsche Bahn a remarqué que le secteur du trafic de nuit rencontre des difficultés économiques dans sa structure actuelle et qu’il n’est pas rentable seul. Le but annoncé par la DB est le maintien de l’offre de nuit. Mais un changement structurel doit aider à développer et à redresser la rentabilité. En ce moment, la DB est en train de travailler sur un concept. Jusque-là, l’impératif de rentabilité exige – en respectant les services d’intérêt général – qu’à la fin de l’année 2014, les trois liaisons les moins rentables soient réduites à partir de 2015 ou dans le cas que vous avez décrit, supprimées. Je constate également avec étonnement et regret que le réseau des liaisons sera réduit.

Je peux vous assurer que la nouvelle de la réductions des liaisons de train me contrarie également. Une bonne infrastructure en Europe et en Allemagne, en tant que pays européen géographiquement central est souvent l’expression d’une Europe vive et qui donne la possibilité (liberté) aux citoyens de voyager. La possibilité de voyager par des moyens de transport qui semblent – pour moi en tout cas – écologiques, est détournée quand il y n’a pas assez de passagers qui voyagent dans un train. L’argument du transport écologique, souvent mis en avant et démontré comme avantage n’existe alors plus dans ce cas. Les compagnies de cars auraient, dans le cas d’une utilisation insuffisante des trains, un bilan écologique peut-être meilleur en comparaison. Il serait faux dans ce cas de parler de l’avantage écologique du train.

Néanmoins, je suis d’accord avec vous qu’un regard purement économique sur une entreprise quasi-publique comme la Deutsche Bahn n’est pas un argument. Dans ce cas, la rentabilité est aussi un indicateur de la consommation optimale des ressources.

Je regrette beaucoup que vous soyez touchés de cette façon et j’aurais également préféré que l’attractivité du train de nuit augmente et puisse mener à plus de réservations. Malheureusement ce n’est pas le cas. La DB assure que la fréquentation de la ligne a été surveillée durant des années et qu’un report de la mesure après la fin de l’année 2014 n’était malheureusement pas possible.

J’espère d’avoir pu vous aider avec ma réponse et je vous souhaite un bon Avent et une fête de Noël bénie.

Le meilleur pour l’année 2015,

Arthur Auernhammer
Président-adjoint de la commission pour l’Environnement, la Préservation de la Nature, la Construction et la Sécurité des Réacteurs
Membre du 18e Parlement Allemand

Laisser un commentaire